Plusieurs samedis par mois le BCF propose des entrainements pour ses jeunes licenciés.
Si vous voulez essayer contactez le club: bcfsoftballparis@gmail.com.

 

[MASCULIN] Ch. de France J1

Dans l’idée, descendre sur la Côte d’Azur au mois de mars s’apparente à un doux privilège.

En softball, ce n’est pas tout à fait la même histoire.

Pris par la sécheresse niçoise, le BCF cherche le bon rythme durant la journée de samedi. La défense n’offre que peu de soutien à Pépé durant la première manche face à Nice et la formation azuréenne prend rapidement les devants, 10-0. Difficile de se relever d’un tel départ, pourtant les Parisiens ne baissent pas les bras et resserrent progressivement les rangs, profitant même de quelques largesses défensives chez les Sudistes pour inscrire quatre points. L’écart s’avère néanmoins trop important et la rencontre s’achève après quatre manches : 21-4.

À peine le temps de s’hydrater que le BCF enchaîne face à Limeil, avec l’espoir de s’appuyer sur le regain observé en conclusion du premier match. Celui-ci s’envole bien vite. Une frappe puissante de Jérémy, le cinquième batteur de Limeil, atterrit sur le pied d’Alexandre, le lanceur du parisien. Bilan, une balle qui rebondit suffisamment loin pour permettre à Jérémy d’arriver en deuxième base et surtout un hématome énorme qui empêche quasiment Alexandre de poser le pied par terre. Le coup est d’autant plus rude que seuls neuf joueurs sont inscrits sur la feuille de match… Alexandre retourne donc sur le terrain, mais en première base tandis que Cédric prend la relève au lancer dans un contexte difficile. La rencontre se termine en trois manches, avec tous les points inscrits dès la première : 15-0.

Le passage à l’heure d’été apparaît bénéfique pour les parisiens qui limitent enfin les erreurs en défense. À la batte aussi le jeu est meilleur, avec deux doubles pour Alexandre et un triple pour Vincent face à Limeil. L’amélioration ne se traduit néanmoins pas au tableau d’affichage. La puissance adverse oblige les champs du BCF à couvrir une surface importante et l’écart se creuse progressivement. L’affaire se conclut en quatre manches sur une victoire des banlieusards : 17-1.

Quelques heures plus tard, l’histoire semble bégayer face à Nice. Deux triples, signés Cédric et Manu, permettent au BCF de prendre les devants dans la première manche ! La puissance niçoise se charge d’effacer rapidement celui-ci, et la formation azuréenne prend le large pour s’imposer en trois manches : 21-1. Malgré la sévérité des scores, le BCF peut se consoler avec le fait d’avoir su améliorer son niveau de jeu durant le week-end. Encourageant dans la mesure où le club aura encore fort à faire les 25 et 26 avril face au Thillay et à Pessac…