Plusieurs samedis par mois le BCF propose des entrainements pour ses jeunes licenciés.
Si vous voulez essayer contactez le club: bcfsoftballparis@gmail.com.

 

[MIXTE] La Force aux temps de canicule

    

L'année du bob orange

Après plusieurs éditions annulées (ou diminuées) le tournoi du 14 juillet revient en toute sa splendeur (ie avec 8 équipes et sur 4 jours) pour sa 30ème édition. La préparation de la logistique n’est pas de tout repos avec une organisation rendue encore plus compliquée par les changements de dernière minute. C’est encore le COVID qui s’en mêle et empêche certains joueurs, ainsi que le coaching staff, de profiter de cette compétition magnifique. Pour une fois les BeuCeuFiens (Fred (« le Rookie »), Mat (« le plus en forme »), Pouick (« le plus jeune? »), Reg (« le plus vintage»), Mika (« le plus orangeophobe ») et Sissi (« le plus susceptible de frapper si Mika frappe aussi »)) sont presque aussi nombreux que les BeuCeuFettes (Nadia, Mymy, Mathilde, Laurie, Isa, Jen, Flo). Armées de la nouvelle collection été de bobs Orange on se dirige vers la Force.

Mauvaise surprise à l’arrivée : suite à la canicule la compétition se voit amputée des quarts de finales. Les matchs commenceront plus tôt (8h pour profiter de la fraîcheur) et finiront plus tard et pas de matchs entre 14h-18h. Mais le pire est à venir : pendant la « pause » sportive de l’après-midi il n’y aura pas de vente de BIERE ! On n’a jamais été aussi heureux d’avoir pris un hôtel avec piscine (et bar !). Le remaniement de planning veut aussi dire que les matchs de poule seront cruciaux pour le classement final : pas de rattrapage possible.

Le premier match contre nos « voisins » des Bandits commence très bien. Le pitching de Laurie est solide, les battes ne sont pas muettes et on a une avance solide après 2 manches. Et là c’est le drame : la première relève n’est pas efficace, la deuxième non plus. Les Bandits sont patients sur les balles et frappent fort sur les strikes. En une demi-manche l’adversaire nous rattrape et nous passe devant. L’attaque Orange et Bleue  ne peut pas rattraper le retard et le BCF perd ce match très chaud (le seul à avoir été joué à 14h).

La déception est palpable et on va noyer notre chagrin dans la piscine. Ensuite on arbitre un des matchs de la soirée et on mange des pizzas en regardant le deuxième. On profite de la soirée apéro préparée par les Alouettes.

Le lendemain matin le programme est dense : deux rencontres à 9h30 et 12h30 avec à la clé deux victoires obligatoires pour accéder à la poule haute. Malheureusement, malgré un bon pitching  dans les deux rencontres (et les premiers jeux défensifs de Fred) on s’incline à deux reprises. D’abord contre les Rockies (on savait que c’était une équipe costaud), suite à une obstruction non-appelée de la défense sur Mika  (après une belle frappe de Flo) qui aurait pu changer la physionomie du match. Ensuite contre les Alouettes ou on a tenu l’égalité jusqu’au dernier moment avant de s’incliner après un walk-off double. Encore une fois on noie le chagrin dans la piscine avant notre dîner annuel au « Champignon magique » à Bergerac et une glace au gout de sushi.

La 3ème matinée est plutôt calme avec un arbitrage et quelques bières autour de terrain avant un dernier plouf dans la piscine. A 18 h on joue notre « demi-finale » contre Nantes (renforcé par quelques joueurs de Limeil). Le jeu du BCF roule bien : des jolis jeux en défense, un bon pitching de Laurie et (enfin) des battes qui frappent. D’abord c’est Sissi qui frappe le premier vrai HR du tournoi, suivi de prés par Mika pour un deuxième. Reg rentre en relève et tout va très bien jusqu’à deux retraits : ensuite la défense s’écroule : plusieurs erreurs d’affilée et Nantes remonte doucement. Heureusement on avait pris un bon lead et on arrive à gagner le match (14-7 ?). Le BCF est qualifié pour la finale de la 5ème place qui à l’avantage d’être jouée dans la fraîcheur matinale. 

Merci Roro!

La soirée organisé par le club de la Force nous offre tout se dont on peut rêver : d’abord Roro qui nous « télé »-offre des coups à la buvette. Ensuite un bon repas et tous les extras dont on peut rêver : un karaoké, un tiercé, une course de poney (filles vs garçons), le portée de « Dirty Dancing » et les roulades dans les collines. Sans parler d’un insecte mi-« Alien » mi-« film d’horreur » qui s’invite à table.

La finale pour la 5ème place nous voit retrouver la jeune équipe des Alouettes : cette fois c’est le BCF qui prend le dessus et le match. Mymy ne laisse rien aux frappeurs de la Force et le bras de Mika leur fait peur. En première base Mat rattrape tout, Pouick en « lead off » court partout et les battes continuent sur la bonne lancée de la veille (notamment avec un triple de Mathilde).

Même cette année la finale ne passe pas sans la participation du BCF dont l’équipe des arbitres de choc officie sans accroc (c’est plus facile quand on a compris les signaux de l’infield fly). Ce match palpitant se finit par une victoire des Rockies d’un point face aux Rabbits de Clapiers-Jacou.

Malgré un coté sportif mitigé cette 30 édition de la Force a été un plaisir. On a commencé difficilement, mais on n’a fait que s’améliorer au fur et à mesure pour finir en beauté (la décision a été prise de venir 3 jours plus tôt l’année prochaine, pour faire un stage de préparation et jouer des matchs amicaux pour pouvoir être rodé dès le premier match du tournoi).

Un grand merci aux coachs tournants (Flo, Mat, Nadia, Isa et Jen) : ce n’est jamais facile sans coach attitré. Merci à Kate et à Estelle pour avoir géré l’hôtel. Merci à Sandra (de la Force) d’avoir accueilli une partie de l’équipe pour la veille du tournoi. Comme d’habitude un grand merci à tous les bénévoles qui cette année ont eu un boulot encore plus difficile pour gérer les horaires décalés et notamment les petit déjeuners. Et un grand merci à la personne qui a eu l’idée d’installer les douches à coté des dugout.