Le BCF vous invite à une session ouverte à toutes et à tous!

 

[MIXTE ] J8 Mixt’In – 22.02.15

 

 Dernière journée du Mixt’IN disputée à domicile pour le BCF avec un objectif clair : décrocher une place en play-offs !

 

La victoire du PUC face à Sénart (18-4) pour ouvrir l’après-midi donne, à cette confrontation entre clubs parisiens, des allures de petite finale pour l’accession aux play-offs. La défaite est donc interdite à Jemappes ! Pression, pression… Que nenni ! D’entrée de match, les Oranges et Bleus mettent la pression sur la lanceuse adverse. Quatre simples de suite pour ouvrir la rencontre avant que Gwynplaine n’allume véritablement le feu d’artifice par un double retentissant, en champ centre, alors que les bases sont pleines.

Quelques instants plus tard, c’est Jenny et Guillaume qui font étalage de puissance en enchaînant deux doubles afin de rompre le rythme régulier de simples. Avant même de passer en défense, tous les joueurs du lineup concocté par Nathalie ont franchi le marbre pour scorer. Et le BCF compte un avantage conséquent de 16 points au moment de confier la balle à Guillaume, dans le cercle du lanceur. Si la batterie qu’il compose avec Nadia peine un peu face à la rapidité des joueurs du PUC (quatre bases volées durant la première manche), celle-ci n’en demeure pas moins efficace en ne concédant qu’un seul point. Il n’en faut pas plus pour assurer la victoire dans la mesure où les batteurs du BCF continuent de trouver les espaces dans la défense adverses durant la deuxième manche. Lorsque le dernier batteur est retiré, les maillots orange ont ajouté neuf points. L’arbitre signale la fin de la rencontre sur le score de 25-1.

L’heure n’est pas encore à la célébration puisque le BCF doit tout de suite enchaîner avec un match contre Sénart. Nathalie opte pour la continuité avec quelques changements en donnant la balle à Christophe, tandis que Guillaume se retrouve en charge de la deuxième base. Le lanceur barbu trouve difficilement la zone (cinq BB en trois manches) mais se révèle quasiment impossible à frapper. De quoi lui éviter de concéder le moindre point. Quand vient le moment de passer à l’offensive, les joueurs du BCF profitent du rythme acquis lors du premier match. Pas de double mais une grande discipline au bâton pour marquer des points. Les neuf premiers batteurs parviennent en effet à traverser le marbre avant le premier éliminé du bas de la première manche ! À l’issue de celle-ci, le BCF compte 15 points d’avance. L’essentiel est fait, le score ne bouge pas dans les deux dernières manches.

 

L’objectif de la journée est donc largement rempli et le BCF a désormais rendez-vous le 7 mars au Thillay pour une revanche face à Noisy !

Thomas #15